12/07/2005

les satanés survivors ('culés!!!)

Au sortir du long et traditionnel monologue d'usage, c'est finalement plein de tendresse et d'altruisme que nos autochtones convièrent leur nouvel hôte à prendre par en vedette américaine, à leur prochain rassemblement de Harley.

Monsieur Vernon, qui n'a jamais cessé de croire en la bonté infinie de chacun de ses frères de goudron, fut très touché de voir que l'hostilité dont font généralement preuve les aficionados de la marque à Johnny envers les vendus aux pays du soleil levant, n'était désormais plus qu'un mythe de rustres crasseux, et qu'eux aussi, pouvait être évidemment séduit par la pétroleuse de monsieur Vernon, au point de décider de placer celui-ci en exergue du rassemblement annuel du moto-club, juste à la pointe de la colline qui surplombera le départ des troupes. 

Bien que monsieur Vernon précisa que son réservoir de 17 litres et son phare avant à double ampoule étaient bien taillé pour les ballades de haut vol, ses nouveaux amis probablement très attentionnés à l'idée d'emmener leur hôte, insistèrent assez fortement pour que notre héros apporte au départ du voyage, un grand Jerrican d'essence et quelques allumettes de survie, juste au cas où...






02:22 Écrit par Monsieur Vernon | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.