07/06/2005

Les vacances de Monsieur Vernon (Aaltralala)

Absent depuis plusieurs semaines de la scène internationale qui lui doit tant, Monsieur Vernon s'est fait discret ces dernières semaines, laissant derrière lui des dizaines d'individus orphelins de son art, de son génie, de son talent... bref, de sa grandeur d'âme qu'on aime à aimer intensément, sans retenue.
 
Après l'épisode tragique de la chasse à la pintade, notre héros s'est discrètement envolé pour la Finlande afin de rejoindre le groupe Hutatûût Nouknouk pour la tournée des bars de bikers chez les vendeurs de tronçonneuse (photo réalisée sans aucun trucage ni artifice photoshopien). Mené de main de maître par l'inégalable Bouli Lanners, la reprise de "Sunny" des Bonnets "M" (par son groupe Hutatûût Nouknouk) habite désormais chacun de nous et fut accueillie par une foule muette devant tant d'émotion.



Toujours juste et généreux, Monsieur Vernon se devait de rendre hommage au génie de l'artiste, acceptant sans gros effort qu'on lui vole la vedette l'espace d'un instant. Big up man!



      >>VOIR LE CLIP MUSICÂÂÂÂL DE HUTATÛÛT NOUKNOUK!!!!



















01:30 Écrit par Monsieur Vernon | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Manger mou ça m'inspire Cher Monsieur Vernon,
Monsieur Jourdain faisait de la prose sans le savoir... de quel talent vous glorifierait-on si vous ne faisiez, à votre insu, usage d'une rare qualité de branquignole de service ? Faut être de Pétahouchnoque ou de la rue des Carmes pour avoir l'ignominieuse idée de se gominer comme vous le fîtes récemment avant de vous exposer en public dans le très prisé, mais néanmoins minable espace chanson de la fnac (qui n'a rien a envier au plateau de la Chance aux chansons). Je vous ai reconnu, cher ami, malgré le grossier travestissement de votre voix (cet accent seraisien insupportable- dont je dois vous reconnaître néanmoins l'excellente et invariable tenue), malgré votre dégaine de sous-gentlemen (Oscar Wilde qui se déhancherait comme John Wayne) le guindé perd chez vous ce qu'il prête à la vulgarité. Je vous ai reconnu aussi, malgré la pauvreté nothombienne de vos textes, sous les mots qui constituent dans vos chansons ce qu'un animateur de radio publique (c'est à dire un animateur dont le quotient intellectuel ne dépasse que très rarement le dégré de température anale d'un animateur de radio libre mort) a appelé il y a peu un chant lexical poétique (sic pour le texte, hic pour la redondance). Et puis cet album tout noir... on dirait un film de Storck projeté de nuit dans la boîte crânienne d'un administrateur de la rtbf ou dans son cul selon son état de constipation (Carré noir sur carré noir sur carré noir). Et puis ce titre... Soleil noir... Pourquoi pas 'How Big is Uranus' ? Et puis ce sobriquet ridicule... Miam Monster Miam... Pourquoi pas Burp Baby Burp ? Non, vraiment, Monsieur Vernon, vous manquez de tenue (merci Léo).
Et voici qu'à présent vous vous exposez avec des comiques dont la surcharge pondérale ne prête plus à rire en ces temps où il est bon de se faire ôter le sein de la... le pain de la bouche... où en êtes vous dans cette urgente démarche thérapeutique ?
Votre dévoué,
Docteur Hamster.

Écrit par : Doc Hamster | 11/06/2005

Boney M ? Il me semble que Sunny est de Bobby Hebb, il a été repris effectivement par Boney M.

Écrit par : Masso6 | 07/03/2006

Les commentaires sont fermés.