29/12/2004

A Hawaii avec les girls

Suite aux milliers de messages et courriels reçu à ce sujet, je tenais personnellement à nous excuser pour avoir omis de vous donner de nos nouvelles ces derniers temps. Malgré une vie que nous ne pouvons qualifier que de géniale, nous avons éprouvé le besoin subitement de marquer une pause afin de réfléchir quelque peu sur le pourquoi du comment de notre incroyable existence. Las d'un monde surfait et totalement superficiel, nous nous sommes retiré afin de pouvoir nous adonner à notre passion de toujours, à savoir: le gulf.


Le gulf est en effet une discipline complète où l'art de manier le bâtonnet est décisif pour atteindre le vert et monter sur le par à côté du bunker. Expert depuis plus de 20 ans, mes compagnons Faskil et Phobosky (eux aussi initiés à cet noble art), me reconnaisse aujourd'hui sous le nom de "Tigre Bois Liégeois".


Bons baisers du Club-House où il fait bon danser le double-boggey.



Votre dévoué Monsieur Vernon














15:33 Écrit par Monsieur Vernon | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

12/12/2004

La classe internationale

Afin que les choses soient bien claires, pour que plus aucun doute ne soit permis sur la qualité intrinsèque de ce blog et de tout le travail d'une équipe qui se saigne pour vous au nom de la culture, de l'information, de la grandeur d'âme et de la beauté intérieur; nous vous offrons un authentique moment idyllique; une vision d'un romantisme absolu comme dieu seul peut le faire un capot de Subaru orné de deux "naïades" à la grâce olympienne...  La vie est vraiment merrrrrrveilleuse...
 






00:32 Écrit par Monsieur Vernon | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

05/12/2004

Il est libre Gordon

Au sortir de son cours de claquettes avec Monsieur Faskil (http://www.faskil.be/site/index.php?2004/11/28/160-hl-une...), nous avons réussi à convier ce bon vieux Gordon Freeman à notre petite sauterie surpise en l'honneur de cette crapule de Yves. Très heureux de pouvoir enfin faire autre chose que de disperser du gros sel, le gaillard s'est même laissé aller à faire l'andouille avec nous, avant de reprendre son dernier bus pour City 17. Grand seigneur, il n'a pas oublié de nous dédicasser généreusement un exemplaire de ses dernières aventures...



18:42 Écrit par Monsieur Vernon | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |