21/11/2004

M'EN FOU... J'DIRAI QU'CHUIS FOU!

Tout auréolé d'une fièvre avoisinant les 38 degrés, je décidai d'entreprendre une formidable action visant à l'inutilité publique; une envolée vers le rien probablement engendrée par le désir désuet d'être unique face à l'immmmensité de la toile. Pour compagnon d'infortune je décidai d'embarquer dans cette incroyable entreprise une somme de moyens proche de zéro; à savoir l'extraordinaire appareil numérique qui m'appartient : l'Espion développé par Digital "Dream", qui me permettra (dans ses bons jours), d'avoisiner le 0.1 Mega pixel pour de sublimes photos en haute résolution de 352x288 pixel (les chiffres parleront d'eux même en cette époque de surarmement photographique). Admirez vous-même... 


10:46 Écrit par Monsieur Vernon | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

Bravo! Je trouve que c'est très bien, oui. C'est vraiment bien écrit. C'est même génial quoi!

Écrit par : Gilles | 21/11/2004

Bravo, mais... Ah ben oué, il y a un "mais"... C'est bien joli tout ça, mais ça manque cruellement de famapoils... Je dis ça, je dis rien.

Écrit par : Faskil | 21/11/2004

Yesssss, enfin des news du chti Gilles ;-) Petit coucou d'une fan de cyber que tu reconnaîtras. J'suis vraiment trop en manque de voir vos tronches à la télé!!!

Écrit par : Zanthia | 22/11/2004

Famapoils En dépit de notre volonté et suite aux grêves massives de famapoils , l'arrivage prévu subit un retard inhabituel et ne nous est pas encore parvenu aujourd’hui. Nous nous en excusons et avons immédiatement prolongé votre accès "vip-premium" de 3 jours afin de ne pas vous pénaliser de cet incident. Merci de votre compréhension, et un excellent week-end.

Écrit par : Service consommateur | 25/11/2004

2000 ans d'éducation judéo-chrétienne Tu as oublié de t'excuser... Tu l'aspresque fait mais pas tout à fait... Tu avais bien commencé avec l'histoire de la fièvre etc, on cru que tu allais apporter un mot de ta mère (bonjour Cécilia) et puis rien!! Même pas un petite pardon...

Écrit par : Monsieur Jean-Guy | 01/12/2004

Les commentaires sont fermés.