27/11/2005

Monsieur Vernon aime la jeunesse (part wan)

Monsieur Vernon, qui est saint homme à la grandeur d'âme infinie, aime la jeunesse.

Notre héros, fort d'une générosité exemplaire qu'on enseignera bientôt dans les écoles (et on l'espère à ce petit morveux impotent), a décidé de donner cette semaine la parole à un jeune, pour rappeler lui aussi qu'il aime l'insouciance crasse et bruyante de nos amis en devenir, probablement un peu déboussolés face à l'extraordinaire modèle de vie qu'est Monsieur Vernon, inaccessible étoile.

Pourtant, et malgré son incroyable existence, Monsieur Vernon n'est pas homme à vouloir faire des vagues, et quand on le supplie de bien vouloir éclairer nos lanternes noyées dans la plus vilaine des pisses d'un quotidien sans intérêt, celui se confie avec une réserve emplie de dévotion et d'amour du prochain.

Quand bien même on l'illumine, notre héros se modère et va même jusqu'à singer Valéry Giscard d'Estaing afin de feindre l'hémiplégie faciale pour contenir tant bien que mal cette aura naturelle que la terre toute entière lui envie scandaleusement.

Accueillons donc la volonté de notre saint homme, qui plutôt que de publier les nombreuses demandes en mariage, fécondation et parrainnages en tout genre, nous a demandé de bien vouloir publier le courrier d'un polisson à cul nul, dévoreur de tropique, qui dort probablement sans rêver...




11:10 Écrit par Monsieur Vernon | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

 monsieur Vernon soutient la jeunesse (chapter deux)

----------------------------------
"je te tiens vernon"

22-11-2005, 18:06:55

"Persistant et signant, je te défie de relever le gland... pouf pouf... le gand... et réitère mes basses attaques, dont le caractère calomnieux reste encore à démontrer en procès vexatoire... et je les fonde sur un nouvel élément à verser au dossier : depuis le 26 octobre, où est Monsieur Vernon ? Ce site internet n'est qu'un leurre... et je le prouve ! Même Jean-Pierre Castaldi est plus médiatique que toi... (oh je suis méchant) Oh, bien sur, on vous vois à la télévision... qui commentez un film de grande qualité dont le protagoniste principal est doté d'un quotient intellectuel qui dépasse rarement le degré de température anale... mais sous un pseudonyme ! et engoncé dans une tenue Briquenbroque en solde... (et pan!)


Mais je vous ai percé à jour, je sais ce que vous préparez, je sais autour de quelle fin machiavélique vous louvoyez sournoisement... vous tentez de pénétrer un nouveau média, probablement dans le but de vous ménager une petite retraite en politique... hein ? c'est ca ? pas vrai ? Autrement, pourquoi ce ton lassé et fatigué à la Michel Daerden ? Pourquoi cette longue figure à la Di Rupo ?, pourquoi cette tenue de motard à la Louis Michel ? Mes conclusions sur cette affaire ? J'y viens, patience.


Monsieur Vernon se présente sous un pseudonyme qui nous donne quelques indices quant à ses réelles intentions lorsqu'il paraît à la télévision : Gilles Banneux... je me marre (pourquoi pas Jeanne Mass)... et ce pseudonyme n'est pas innocent... Poussé par une présomption débordante, Monsieur Vernon s'est pris pour une sorte d'ersatz de Morearti...camouflant dans son nom la clé d'un mystère... mais il a croisé le chemin d'un Professeur Holmes et non des moindres (votre serviteur)...

Gilles Banneux ! Banneux... ceci évoquera aux plus finauds d'entre vous un petit village de la banlieue liégeoise réputée pour ses miracles de soupe populaire et sa tarte au riz liquide... mais aussi un haut lieu de meeting cryptocatholique et de là au cryptocathodique, il n'y a qu'un pas...(je suis très fort) et voilà la preuve faite que ce site internet n'est qu'une couverture sous laquelle Monsieur Vernon entend s'arroger une déméritée et artificielle notoriété- il est allé jusqu'à s'inventer des amis !- afin de percer le milieu combien hermétique et émérite de la presse télévisuelle, aidé dans cette démarche par le puissant loby des types qui lisent Tintin jusqu'à 77 ans (sans avoir jamais approché une Play Station à moins de 2 mètres à cause d'un complexe technologique qui les handicape au point de les contraindre à réchauffer les plats surgelés à la bouche alors qu'ils possèdent un four micro-onde) et qu'il feint de ne pas reconnaître lorsqu'ils lui font signe... Hugues D. ne s'en est toujours pas remis et est actuellement en traitement aux côtés de Jean-Pierre Marielle à Pont Aven dans une clinique spécialisée dans le traitement des vielles personnalités ignorées (VPI)... Le complot est énorme... même Rudy Léonet, interrogé sur sa possible implication a nié toute lien avec cette affaire... n'est pas une preuve accablante de sa compromission ? Vous ne croyez tout de même pas que cet accent stupide qu'il s'astreint à maintenir rigoureusement est naturel ? Que neni, naifs que vous êtes, c'est un franc-sémite, doublé d'un sciento-maçon, triplé d'un judéo-communiste, pas un gars de chez nous ! (si vous me suivez jusque là, vous êtes sévèrement paranoïaque). Mais à force de blaudjauppes en tout genre, ces entristes apparatchouques ont pénétrés le marché des ondes... et ça c'est grave, parceque binetôt il nous obligeront à porter du Briquenbroque, à manger du Quick et à pleurer toute la journée en regardant des séries horribles... et après ça on devra encore dire merci, et passez notre permis moto. Et puis on devra dire bonjour à des connards qui veulent vous parler de GTA 5 et qui postillonnent dans votre verre de Jack Daniels en parlant…et il n’y aura plus de liberté nulle part… parce qu’on ne se sera pas méfié, parce qu’un homme qui s’intéresse à la télé et à la politique c’est un mec dangereux (y’a qu’à voir Berlusconi et Frederique Ries)

Soyez prudent, il en va de notre avenir, déployons un cordon sanitaire autour de cet individu et cessons de nous brancher sur cette mystification de blog... "


le justicier impotent du web (16 ans)














04:45 Écrit par Monsieur Vernon | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26/10/2005

Les hommes de paille ont des poutres dans les yeux...

En fidèles défenseurs de notre bienfaiteur, nous ne pouvons que nous indigner quand aux basses attaques portées sous la ceinture de celui-ci, et comptons bien rappeler à quel point monsieur Vernon demeure homme extraordinaire, faisant toujours preuve de très grande tenue (même à poil) et d'humilité (même habillé), et ce, en toute situation...






05:25 Écrit par Monsieur Vernon | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

...ou dans le slip, c'est selon



05:24 Écrit par Monsieur Vernon | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

 


05:22 Écrit par Monsieur Vernon | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/10/2005

Absence de preuve n'est pas preuve d'absence (c'est celui qui le dit qui l'est)

Comme le soulignait de fort belle manière Monsieur Baptiste Delhauteur (probablement encore un nom d'emprunt), nous sommes au regret de constater que la formidable vie menée par notre héros ces derniers temps nous éloigne de plus en plus de son incroyable existence. 

 
En effet, toute l'équipe du site de Monsieur Vernon lance un appel au calme, et vous demande de faire preuve du plus de compréhension possible dans l'épreuve difficile que nous traversons tous.


Des groupes de soutient et de discussion sont d'ores et déjà en train de s'organiser afin que tout un chacun puisse trouver soutien et réconfort en ces moments douloureux.


Nous vous assurons cependant que Monsieur Vernon va bien et nous ne manquerons pas de vous donner de ses incroyables nouvelles dans les plus brefs délais.


Merci de votre compréhension,
le service consommateur.


serviceconsommateur@monsieurvernon.org
 
 













22:04 Écrit par Monsieur Vernon | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/08/2005

L'homme le plus classe du monde

Sans pour autant prétendre viser le titre de "l'homme le plus classe du monde", statut, on le sait, décerné à Georges Abitbol, il évident que Monsieur Vernon sait y faire en matière de classe et prouve qu'en toute situation, son aisance naturel lui permet d'être immaculeusement éblouissant tel un Alka-Seltzer salvateur au sortir de son emballage.
 
Et pour ce qui serait des pleutres, des ladres, des voyoux, des couards, des saâltimbanques et des jaloux de son magnifique petit corps de poulet élevé tel une endivette dans un frigo, notre héros saura toujours se souvenir que le train de ces injures roule sur le rail de son indifférence, et qu'il vaut mieux partir plutôt que d'entendre ça, plutôt que d'être sourd... 


Voilà ce que c'est d'être surpuissant et d'avoir la classe (ce qui n'est pas donné à tout le monde).

 
 






15:08 Écrit par Monsieur Vernon | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Éloge de la fuite (chapitre one)

Malgré son extrême générosité connue de tous, Monsieur Vernon s'est fait plus que rare ces derniers temps. En effet, force est de constater que depuis exactement quatre semaines, notre héros n'en touche pas une... 
 
Il nous est évidemment impossible d'imaginer les raisons éventuelles qui feraient de cette absence insupportable un motif justifiable et justifié, raisons qui, quelles qu'elle soient, ne pourraient combler le vide sidéral laissé en chacun de nous depuis l'absence de notre héros. 



12:22 Écrit par Monsieur Vernon | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

 Éloge de la fuite (chapter deux)

Après enquête, Nous avons finalement retrouvé Monsieur Vernon, croulant sous une tonne de courrier, multitude de témoignages d'amour et d'amitié d'un public sans cesse grandissant.
 
Demandes en mariage, fécondation, franche camaraderie et amitié virile furent tant de demandes et d'actes d'amour sincères que notre gentilhomme n'a pu concéder un seul instant pouvoir déléguer sa lourde tâche à l'équipe qui le seconde brillamment depuis toujours, à tel point qu'il décida de répondre personnellement à chacune de ces attentions, sachant que derrière chacune de ces feuilles de papier, ses kilomètres d'encre, il y a, à chaque fois, là-bas quelque part dans le monde ou au coin de la rue, un coeur qui bat...





12:15 Écrit par Monsieur Vernon | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

 Éloge de la fuite (Kapitel trois)

Grâce aux encouragements de toute une équipe le soutenant corps et âme dans le rôle difficile que celui d'être au quotidien un homme d'exception, notre héros s'est finalement redressé victorieux et plus déterminé que jamais, prouvant une fois de plus à quel point il n'était que dévotion et amour du prochain.
 
A la fin de sa déclaration, Monsieur Vernon a d'ailleurs tenu à réaffirmer personnellement sa volonté de continuer à vivre son incroyable existence comme il l'a toujours fait, en toute humilité, dans le luxe le calme et la volupté.
 
       Merci l'artiste, nous ne t'oublierons jamais! Big up!





12:13 Écrit par Monsieur Vernon | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/07/2005

Mes amis les Satan Survivors (m'prumî chapit')

Toujours en quête d'aventures, de dépaysements radicaux et de nouvelles contrées, c'est non loin de la gare de Huy que nous avons cette fois-ci retrouvé notre impétueux héros.
 
Quelle ne fut pas la surprise de monsieur Vernon, quand au détour d'un poteau qu'il avait trouvé propice à soulager un certain rappel à la nature, celui-ci découvrit un antre volontairement inaccessible au regard habituel du voyageur de base. Il se dressait là, à trois pas du dépôt bussier de l'autocarisme communautaire Vallon (connu également sous l'appellation T.E.C.), l'antre des survivants de Satan...









02:32 Écrit par Monsieur Vernon | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Mes amis les Satan survivants: "Cathy forever" (chapter deux)

Au départ assez intrigué par l'émotion brutale qui se dégageait de l'indescriptible fresque ornant le lieu des adorateurs du vilain, monsieur Vernon fut cependant touché par la découverte d'une cabine de recueillement individuel, sorte de stèle commémorative coulée dans le bronze et dédiée à une certaine "Cathy", ayant visiblement beaucoup compté dans l'impénétrable coeur de nos amis Bikers.
 
S'avançant d'un pas sûr et appuyé à l'intérieur du lieu, monsieur Vernon vit d'abord là une merveilleuse occasion pour rabâcher à nouveau son éternel et impudique couplet d'amour dédié infatigablement à la petite japonaise qui partage désormais sa vie (et qu'il sort fièrement à la moindre occasion).







02:23 Écrit par Monsieur Vernon | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

les satanés survivors ('culés!!!)

Au sortir du long et traditionnel monologue d'usage, c'est finalement plein de tendresse et d'altruisme que nos autochtones convièrent leur nouvel hôte à prendre par en vedette américaine, à leur prochain rassemblement de Harley.

Monsieur Vernon, qui n'a jamais cessé de croire en la bonté infinie de chacun de ses frères de goudron, fut très touché de voir que l'hostilité dont font généralement preuve les aficionados de la marque à Johnny envers les vendus aux pays du soleil levant, n'était désormais plus qu'un mythe de rustres crasseux, et qu'eux aussi, pouvait être évidemment séduit par la pétroleuse de monsieur Vernon, au point de décider de placer celui-ci en exergue du rassemblement annuel du moto-club, juste à la pointe de la colline qui surplombera le départ des troupes. 

Bien que monsieur Vernon précisa que son réservoir de 17 litres et son phare avant à double ampoule étaient bien taillé pour les ballades de haut vol, ses nouveaux amis probablement très attentionnés à l'idée d'emmener leur hôte, insistèrent assez fortement pour que notre héros apporte au départ du voyage, un grand Jerrican d'essence et quelques allumettes de survie, juste au cas où...






02:22 Écrit par Monsieur Vernon | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/06/2005

Les vacances de Monsieur Vernon (Aaltralala)

Absent depuis plusieurs semaines de la scène internationale qui lui doit tant, Monsieur Vernon s'est fait discret ces dernières semaines, laissant derrière lui des dizaines d'individus orphelins de son art, de son génie, de son talent... bref, de sa grandeur d'âme qu'on aime à aimer intensément, sans retenue.
 
Après l'épisode tragique de la chasse à la pintade, notre héros s'est discrètement envolé pour la Finlande afin de rejoindre le groupe Hutatûût Nouknouk pour la tournée des bars de bikers chez les vendeurs de tronçonneuse (photo réalisée sans aucun trucage ni artifice photoshopien). Mené de main de maître par l'inégalable Bouli Lanners, la reprise de "Sunny" des Bonnets "M" (par son groupe Hutatûût Nouknouk) habite désormais chacun de nous et fut accueillie par une foule muette devant tant d'émotion.



Toujours juste et généreux, Monsieur Vernon se devait de rendre hommage au génie de l'artiste, acceptant sans gros effort qu'on lui vole la vedette l'espace d'un instant. Big up man!



      >>VOIR LE CLIP MUSICÂÂÂÂL DE HUTATÛÛT NOUKNOUK!!!!



















01:30 Écrit par Monsieur Vernon | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

06/06/2005

Le bon chasseur... (chapitre one)


Homme de terrain, grand journaliste, investigateur hors pair, Monsieur Vernon est également très connu, on le sait, pour ses grands reportages de guerre et autres conflits ménagers


Par un beau matin radieux célébrant à nouveau l'incroyable existence de Monsieur Vernon, notre héros s'accorda le repos du juste et s'en alla s'adonner à son 
autre sport favori de toujours, à savoir: la chasse à la pintade.








12:29 Écrit par Monsieur Vernon | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Le bon chasseur... (chapter twee)


D'un naturel fort taquin monsieur Vernon n'a pas pu resister à feindre l'hostilité envers Fools, son vaillant camarade de jeu, afin de pimenter encore d'avantage cette partie placée sous le signe de la bonne humeur, du cabernet Sauvignon, de la légèreté et de la joie de vivre...



12:12 Écrit par Monsieur Vernon | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Le bon chasseur... (Kapitel drei)


D'une nature extrêmement positive, Monsieur Vernon s'est pourtant retrouvé 
en proie à quelques pensées difficiles...






12:11 Écrit par Monsieur Vernon | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/05/2005

"Vé t'lé faire bouffer moi tes lardons!!!"

Clic a été chargée par Raton de lui garder tous ses bonbons en lieu sûr car l’instit de l’école des souris menace de les lui confisquer. Clic ramène donc le trésor de Raton dans la blamatique. Malheureusement, le moindre bonbon attire inévitablement l’affreux Wilbur qui se précipite dans la blamatique. Mais Bla Bla et Clic ont décidé de ne pas se laisser faire et de lui donner une bonne leçon... C'est alors qu'arrive Monsieur Vernon, qui n'est pas homme à se faire traiter de charcuterie par un hydrocéphale à tête de pioche...
 
S'en suivra ensuite un bon lardage de gueule à l'amicale, juste pour le plaisir de casser des oeufs.


                        "...'tain l'aut' là! Comme y m'a cherché!!!"






00:13 Écrit par Monsieur Vernon | Lien permanent | Commentaires (25) |  Facebook |

09/05/2005

Dark Vicious, happy few et tralalananèreuu

Malgré le fait de s'être fait tâter les burnes juste pour le plaisir de vérifier si elles n'intégraient pas une caméra DV ou tout autre appareil video-numérique du type enregistreur, Monsieur Vernon et son ami David Boucquiau (nom d'emprunt) n'ont pu que se féliciter d'en être eux aussi, ce lundi matin à l'avant-première de l'épisode III.
 
Fier comme un paon en tournée de gala, monsieur Vernon termine désormais chacune de ses locutions par des tournures du genre de:"...complètement surfait tu sais dis, le dernier Star Vars!". Ou encore: "...c'est comme quand Vador devient asthmatique quoi!" juste pour le plaisir d'être le roi des assholes pendant les 10 prochains jours...












19:56 Écrit par Monsieur Vernon | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

30/04/2005

Vènus la saucisse amphibie (suite et fin)

Pensant pourtant s'être définitivement remis de sa rencontre avec le monde du spectacle canin, quelle ne fut pas la stupeur de monsieur Vernon quand lors d'un arrêt au stand, sa route croisa à nouveau celle de la saucisse, cause de ses précédentes sueurs froides. 
 
Ce fut là, sur la route reliant Hamoir et Comblain, que monsieur Vernon retrouva l'étoile montante de la cascade toujours en quête de reconnaissance et de mise en scène. 
 
Malgré le mystère qui préfigure toujours la réalisation des grands exploits de ce monde, il semblerait que Vènus la saucisse prépare en ce moment même sa future embardée grâce à ce surprenant engin motorisé nommé "Poncin l'amphibie", proposant bien plus de possibilités que les deux uniques roues de la CB 600 de Monsieur Vernon...
 



23:00 Écrit par Monsieur Vernon | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Vènus la saucisse (première représentation)

L'animal, en plus de son extraordinaire capacité à se mouvoir rapidement au raz du sol, était doublé d'un goût imprononcé pour la cascade, l'embuscade et le traquenard toursiveux. A peine arrivé à hauteur de propriété, notre guilleret monsieur Vernon s'est retrouvé malgré lui emporté dans le dernier numéro de Vènus la saucisse, visiblement désireuse d'être elle aussi tout comme Remy Julienne, enfin reconnue pour son art de l'embardée contrôlée.
 
Tel X-Or revêtant son armure en 5 centièmes de seconde, la saucisse s'est littéralement jetée à grand renfort d'aboiements sous la fourche avant de monsieur Vernon se retrouvant alors dans l'impossibilité de modifier sa course à moins d'un gaufrage garanti. Puisque monsieur Vernon est en vérité homme a apprécier les jeunes talents en devenir, notre bienfaiteur s'est donc senti obligé de faire honneur au nouveau numéro du quadrupède, visiblement désireux d'en découdre avec tout le poids d'une quatre cylindres répartie sur son petit corps de poulet...
 
Quoi qu'un peu décontenancé par le fait d'avoir participé à cette manoeuvre spontanée, monsieur Vernon s'est tout de suite enquérit (après avoir pensé courageusement à fuir) de la santé de l'apprenti cascadeur auprès des autorités locales, responsable de la carrière naissante de "Vénus la saucisse". En toute décontraction, Freddy (le propriétaire de cette raclure de chien) a tout de suite tenu a rassuré monsieur Vernon, lui disant que ce salaud de clebard n'en était pas à son premier coup d'essai, et que malgré plusieurs éjections de voitures en marche (authentique), son cabotin de cabot avait toujours la tête bien vide et le calembour facile...










22:48 Écrit par Monsieur Vernon | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Vènus la saucisse (chapitre premier)

Il y a de ça quelques semaines, lors d'une de ses dernières ballades en motocyclette, l'intrépide monsieur Vernon s'est aventuré dans une zone résidentielle du hameau de harzé (situé au sortir d'une clairière), qu'il connaissait bien pour être aussi peu large que favorable au trafic local.
 
Malgré l'assurance d'un vétéran de l'étape, notre aventurier progressait paisiblement dans la campagne sans pouvoir se douter qu'une de ces maisonnées était sauvagement gardée par une saucisse aboyante répondant fièrement au doux nom de Vènus (bien insisté sur l'accent locale comme le précisera plus tard l'autochtone propriétaire de cette petite raclure)...


22:39 Écrit par Monsieur Vernon | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/04/2005

JOIN THE CLUB (part1)

Non content d'avoir déjà réglé le problème de la faim dans le monde, du racisme planétaire, de la bêtise humaine et du chat de la voisine qui ne voulait pas descendre du balcon de devant, monsieur Vernon et son fidèle club de prière se sont réunis à nouveau pour s'attaquer aux autres grands problèmes de ce monde.
 
Bien décidé à démontrer une fois de plus le véritable pouvoir de la puissance intellectuelle, elle seule capable d'influer sur le cours des choses, la célèbre team de notre sauveur a officié en secret dans les plaines désertiques d'Ourt'-Amblèf', berceau natale de notre idole.
 
Persuadé que le grand gouvernement nous ment et que la vie existe belle et bien au delà de notre frontière planétaire, monsieur Vernon prépare désormais la venue de nos amis les objets volants...






18:44 Écrit par Monsieur Vernon | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/04/2005

"Yes indeed!"

Tout qui connaît bien monsieur Vernon sait à quel point il est un virtuose du piano. D'ailleurs, quand il est chez lui en compagnie de ses amis, il ne refuse jamais de leur offrir un moment musical d'une rare intensité, un pur instant d'évasion toujours proche du sublime.
 
La légende raconte que Ray Charles lui-même, lui aurait cédé juste avant sa mort son surnom de "the Genius", parce qu'au premier coup d'oeil, l'artiste aurait tout de suite vu en monsieur Vernon son digne successeur.

 
D'une générosité incroyable, le jeu de monsieur Vernon est comme cette main bienveillante sur l'épaule qui ne cesse de dire "merci, merci, merci... Joue encore s'il te plait"... Respect man, respect.




17:27 Écrit par Monsieur Vernon | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

01/04/2005

Le 1er avril, j'aime bien rigoler

Oui! Toi aussi deviens... bout-en-train! Avec ton snul'kit® comprenant:

1- Un grosse sonnette qui fait du bruit! (pour mettre son gros doigt dessus quand on est facteur le matin)

2- un barre en fer pour te dire de traverser les deux zoreilles! (parce que t'as oublié que Jacques Daniel tape un peu sur le système)

3- un objet usuel! (pour savoir de t'en souvenir plus tard)

                                                     Tu verras... L'effet est SAI-SI-SSANT!!!















00:33 Écrit par Monsieur Vernon | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

31/03/2005

J'me voyais déjà... (suite)

L'avantage quand on s'appelle "Banneux" est qu'en plus de pouvoir raconter à tout individu d'une subtilité rare qu'on est très intime avec Bernadette Soubirou (on s'est d'ailleurs encore appelé hier soir), on a le plaisir de dire "amen" à chaque apparition de son nom dans les paysages d'ici et d'ailleurs.


Encouragé par une certaine forme de bêtise personnelle, il m'est souvent arrivé d'avoir des rêves de gloire, l'envie d'être remarquable et remarqué, de voir briller mon nom en haut de l'affiche.

 
Heureusement, grâce à notre extraordinaire société sportive et quantitative, cette envolée puérile et  romanesque ne dure jamais vraiment longtemps...

:/


11:21 Écrit par Monsieur Vernon | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

EYE TOY is watching you...

Dans les bô bureaux du Team Soho, société londonienne établie depuis 1994, on est heureux de bosser pour Sony. On fait des heures de ouf pour les djeunz, on mouille sa chemise sans compter et on développe des guignoleries ludiques en espérant que le joueur nous fasse gagner encore plein des brousoufs avec sa console!


Pas besoin de pointeuse, pas besoin de mirador, c'est vraiment incroyable. On ne voit même pas le temps passer...


10:50 Écrit par Monsieur Vernon | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

30/03/2005

Ceci expliquant cela...

Quand il ne se félicite pas de son incroyable existence, Monsieur Vernon aime rétablir la vérité vraie; celle qui, dans le monde qu'on nous raconte, sort normalement de la bouche des enfants.


Jusqu'ici on savait que Bambi aimait tout particulièrement les bambins, mais ce qu'on sait certainement moins c'est qu'en plus d'être le roi des Caribous, l'animal Jackson s'y connaitrait rudement bien en matière de Troublette, de Délirium Tremens, de Judas (c'est traître la Judas), de Blonde d'Ardenne et autres bières de combat que nous autres provinciaux qui buvont beaucoup connaissont bien. Il semble d'ailleurs que ce soiffard n'en soit pas à son premier
ouvrage...


Dans le monde qu'on nous enseigne dès l'enfance, on nous dit également qu'il n'est pas poli de parler la bouche pleine...



20:28 Écrit par Monsieur Vernon | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

14/03/2005

Filature de l'indien (Amsterdamned)

Quand il n'est pas à l'autre bout du monde (Bruxelles) à risquer sa vie pour sauver la sienne, monsieur Vernon s'enquiert de celles des autres...
 
Lors d'une de ses dernières missions clandestines au pays du sabot et des moeurs légères, ce digne fils spirituel de Peter Sellers a encore dû ruser et user de son extraordinaire sens du mimétisme urbain pour mener à bien la filature d'un certain "Plume" l'indien (le frère de Joe), soupçonné d'encouragement au désordre public. Malgré l'aplomb de notre caméléon, le bougre ne s'est pas laissé démonter si facilement, et bien que toujours vaillant après avoir éclusé une tripotée vinifiée, le pourchassé a finalement reconnu ses tords (plutôt deux fois qu'une) avant de s'enfuir en vociférant à maintes reprises un dialecte étrange connu de lui seul...



22:59 Écrit par Monsieur Vernon | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

the ligue of an extraordinary Gentleman (Wiz Sean Connerie)

On dit du philanthrope qu'il est l'ami du genre humain...
Monsieur vernon aime les GRANDS SENTIMENTS!

On dit "philanthrope" une personne qui cherche à améliorer le sort de ses semblables par des dons financier... Monsieur Vernon est dévotion et n'a que faire des intentions motivées par le seul argent!

on dit du philanthrope qu'il est une personne agissant de manière désintéressée, sans rechercher le profit... C'est vrai également, monsieur Vernon préfère aussi les rapports francs et non monnayés...





21:52 Écrit par Monsieur Vernon | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |